Rechercher
  • Rosula Blanc

Tsarang V

Tsarang devait se représenter au Tierspital à Berne le 25 septembre. Pour ne pas prendre de risque pour l’anesthésie il ne doit pas manger à partir du soir avant l’intervention. Nous l’avons mis dans le paddock avec une muselière, Naulekh était à côté dans l’écurie. Le matin quand j’arrive avec la bétaillère plus de Tsarang dans le paddock ! Il a sauté la clôture et est dehors dans le pâturage sans muselière… Je me concerte avec les vétérinaires à Berne. Ils pensent que c’est trop de risque pour l’anesthésie et que c’est mieux de reporter le rendez-vous à vendredi. Cette fois nous enfermons Tsarang dans l’écurie sans foin ni paille et à l’aube je pars pour Berne avec lui.

L’intervention se fait ambulant. Tsarang est extrêmement docile - ou peut-être résigné...



Nous avons un instant de frayeur quand Tsarang arrête de respirer… mais après un moment d’apnée les vagues de la respiration retraversent son corps ! L'extraction de l'attelle et des vis va très vite - et bientôt on le ramène en titubant vers la bétaillère.

Il est complètement sonné et perdu. Mais il peut rentrer !

A la maison il commence à brouter, affamé.

Naulekh vient s'occuper de lui et lui lèche le sang des plaies.


0 vue

© 2019 Yak shu lo ché