Rechercher
  • Rosula Blanc

Thanksgiving

Aujourd’hui c’est le premier avent - le week-end de « Thanksgiving ».

Il neigeote, la blancheur des flocons enveloppe le paysage ainsi que les yaks qui mâchent calmement et patiemment leur foin. La montagne est silencieuse et doucement la nuit descend sur le hameau. Je regarde les yaks manger. Je savoure ce silence - intérieur comme extérieur. Une profonde gratitude remplit mon cœur : quel automne riche et intense, quelle vie magnifique que j’ai le droit de vivre !

Mon esprit s’évade pour revisiter les grands événements de cet automne : le séjour à l’hôpital avec Tsarang et tout ce que nous avons traversé ensemble : chaque fois que mon regard tombe sur lui, je suis tellement reconnaissante de le voir parmi nous, de le voir manger et mâcher ! Et aussi de le voir retrouver doucement confiance et équilibre intérieur et de pouvoir vivre cette grande douceur qui remplit nos rencontres, de le sentir s’ouvrir petit à petit– quel magnifique être ! La joie de la semaine passée dans le Val d’Arolla avec Naulekh et Tsarang, les nuits à Plan Bertol dans la présence majestueuse du Mont Collon, la traversée du Col de l’Etoile que j’adore. La semaine seule avec Naulekh dans les Muverans avec ce profond sentiment de « togetherness » qui est né entre nous et qui continue à m’émerveiller. Les deux semaines dans les Grisons avec Tsarang et Naulekh, la splendeur de la montagne, les cols traversés dans la neige et le vent, les moments d’échanges et d’amitié passés dans la tente le soir avec mes coéquipières, les rencontres le long du chemin, toutes les pannes et les problèmes que nous avons eu et que nous avons réussi à résoudre presque magiquement, le dialogue avec les yaks, Naulekh qui venait me « parler » pendant les pauses. Et la fin de saison avec Pascale, Nayan et Ogotai et Anuun sur le col de la Meina quand les premiers rayons de soleil ont fait étinceler le paysage couvert de givre de milles lumières…

Même si c’était tout différant de ce que je m’imaginais en début d’année, c’était un magnifique automne avec un travail très satisfaisant avec les yaks.

S’il y a des personnes que j’aimerais remercier aujourd'hui lors de cette journée de « Thanksgiving » c’est ma belle tribu d’amis, qui m’a soutenue dans mes rêves et mes projets, comme dans les moments difficiles d’organisation et réorganisation après l’accident de Tsarang. De tout cœur merci - votre intérêt, votre soutien, votre amitié, votre enthousiasme, vos coup-de-mains et votre générosité m’ont encouragé de croire en mes rêves, d’aller en l’avant pour les réaliser et de continuer même dans l’adversité. Je me sens profondément nourrie et portée de votre présence!

Maintenant, en ce début d’hiver j'apprécie le changement de rythme, les jours plus courts et plus calmes, du temps pour lire, pour dessiner et méditer, du temps pour moi et pour les yaks.

0 vue

© 2019 Yak shu lo ché